05
Jan

Vernissage : Arnus à la Boutique le vendredi 13 janvier !

La Boutique ne fait plus d’événements : FAUX !
Et après la release party de Hermetic Delight, la boutique éphémère de Hic & Nunc, c’est Arnus qui sera notre prochain exposant à la Boutique ! Illustrateur atypique au nom atypique, nous avons été bien trop curieux pour se contenter d’admirer ses œuvres… 

Nous l’accueillons le vendredi 13 janvier, pour la peine.
Et nous vous y accueillons également ! Il vous suffit pour cela de renseigner ce petit formulaire d’invitation.
Entretenons-nous donc avec Arnus Horribilis, d’accord ?

Salut Arnus ? Tu t’appelles vraiment comme ça ?

Ah tiens salut ! Ca va ?
Mes origines te posent un problème mon vieux ? Hum ?
En fait au départ mes parents pensaient à « Daniel » mais c’était déjà pris par des mecs…



Que vas-tu nous proposer à la Boutique ?

Je vous propose simplement le meilleur de la crème de ma crème, mon petit lait en somme…
Vous y trouverez mes plus belles affiches (de concert entre autres), de la carte à gratter (plutôt pas mal), des originaux crayonnés (à la va vite (qui m’ont pris du temps)), des femmes (je te laisse imaginer…), de la peinture (une en fait), des linogravures et beaucoup d’amour certainement.
Y aura aussi quelques animaux mignons, comme des poulpes, des oiseaux, des enfants ou encore des vers de terre (c’est la mode).
Je pense qu’on rira aussi un peu, peut-être qu’on fera des jeux, tu sais !

Dis-nous en plus sur ton univers et tes inspirations, s’il te plaît.

Oui, mon univers, c’est un peu comme être le témoin d’un meurtre perpétré par Pierre Richard qui aurait mal tourné.
On y trouve de jolies dames amoureuses à en perdre la tête, et de la nourriture.
Comme tout le monde, je m’inspire des films expressionnistes allemands, du rock n roll et de Simon Koehl.
Mais pour tout t’avouer, ma principale source d’inspiration me vient des vacances passées étant enfant dans la maison de ma grande-tante du fin fond des vosges dont les pièces sont remplies d’objets bizarres en sapin, en laine ou en bouts d’animaux morts.

Ton exposition sera-t-elle en vente pendant et après le vernissage ?

Bien sûr, je vends tout ! Une fois j’ai même vendu mes propres parents.

Comment as-tu connu la Boutique, d’ailleurs ?

Je la connais peu à vrai dire, j’en ai connu l’existence grâce à Thomas Porreca (drôle de nom si tu veux mon avis) qui était passé lorsque j’exposais à l’occasion du festival du film fantastique de Gérardmer, j’ai vu que vous aviez l’air un peu débiles alors je me suis dit qu’une expo pouvait être envisageable chez vous.

D’autres expositions de prévues ?

Oui, dans ma nouvelle région (peut-être plus pour longtemps) qu’est le sud de la France, mais je ne peux pas trop en parler, ça porte malheur et c’est un peu top secret, je te rappelle que le sud c’est souvent dirigé par la mafia alors je me méfie un peu…

Arnus, actu et à venir ?

En ce moment je dessine pour des projets collectifs et des fanzines par exemple. À l’avenir, j’aimerais conquérir le monde mais il va falloir m’aider.
Allez salut !

À vendredi (13) !

Interview par Atef A. Diamond.
Top

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *