Perdu ? Vous êtes ici :

02

Fév

La Redoute : l’art de rebondir ou vaste complot marketing ?

Est-il nécessaire de vous rafraîchir la mémoire ? Le premier bad buzz de l'année est français : un homme nu se glisse sur une photo promotionnant des T-shirts pour enfants sur le site de la Redoute.
La viralité de ce « fail » est telle que nous n'en avons même pas jugé l'utilité d'en parler (si, si.)

Mais à peine un mois plus tard, on dirait bien que l'on commence à entrapercevoir les fils des marionnettes... Ou alors... Le département de communication de La Redoute se démène pour faire en sorte qu'eux aussi, ils puissent profiter du bad buzz.

Explications / Chronologie / Résumé des faits

  • 4 janvier 2012 : des internautes repèrent le détail qui tue sur la photo. La propagation est immédiate.
  • J + quelques minutes : La Redoute présente ses excuses sur Facebook et supprime la photo. Temps de réaction (trop) record.
  • J + quelques heures : le prix du T-shirt passe de 8,99 € à 9,99 €. Probable qu'ils aient repéré une autre erreur sur le prix du catalogue, corrigée presque aussi rapidement que la photo.
  • Parallèlement : on remarque un autre fail sur la même page, le même article : « Holiday » (sur le T-shirt) est écrit avec une faute, soit « Holyday ». Le produit a sûrement été designé par des fans de notre Johnny national belge, n'empêche que l'on commence à se dire que cela fait beaucoup, toute cette histoire.
  • Le lendemain : un autre produit est pointé du doigt. Il s'agit pour le coup d'un pull Adidas sur lequel on a dû boire quelques tasses de café. Foutu pour foutu...

La suite, vous la connaissez. Le figurant bien monté se retrouve photomonté un peu partout sur la toile et fait l'objet de nombreux détournements, qui profitent à quelques marques bien inspirées...
Tipp-ex (« on redoute tous de faire des erreurs »), 3 Suisses, bien sûr (« visiblement, tout le monde ne sait pas que nous avons des maillots de bain »), Orangina (qui remplace l'homme nu par son ours de mascotte qui ressemble étrangement au Pedobear...), mais aussi Club Med qui la joue habile.

Résultat des courses ?

Il faut admettre que bon buzz, bad buzz, le site n'a jamais compté autant de visites sur son site internet. Par ailleurs, il est fort à parier que le T-shirt « Holyday » ait connu la rupture de stock la plus rapide de l'histoire de La Redoute.

Et le complot, dans tout ça ?

Ou le sauvetage marketing, allez savoir. Eh bien le voici : Anne-Véronique Baylac, la directrice e-commerce et développement de La Redoute a publié une vidéo sur YouTube, afin de s'excuser (blabla) et de proposer un petit jeu aux internautes...
Apparemment, il y a d'autres erreurs qui se sont « glissées » dans des photos de produits. À vous de les trouver ! Les gagnants se feront habiller des pieds à la tête (en hommage au nudiste de La Redoute, premier du nom).

Malin.

Selon vous, c'est du sauvetage ou le point d'orgue d'un coup bien monté ?

Article rédigé par Atef A. Diamond.

Top
Contactez-nous 8 Rue du fossé des Treize, 67000 Strasbourg, France