04
Avr

Des soirées entre célibataires ?

Voici le premier épisode de notre futur lab, une section que nous souhaitons développer sur la v2 de notre site Internet (sortie en 2012 !). Des cas d’école que nous publierons avec l’aimable autorisation de nos clients.

Présentation de l’Ambassadrice

Chaque mois, l’Ambassadrice donne rendez-vous aux célibataires le dimanche soir dans un lieu original et chic de la ville. Le concept ? Une inscription sur le site, une invitation de l’Ambassadrice à un dîner, un afterwork ou un cocktail dinatoire, toujours privé, et dans lequel les invités deviennent les acteurs d’un scénario bien particulier, placés à table finement selon le tempérament des convives. Un mode de rencontre très personnel, agréable et… fructueux !

Nos objectifs

  • Installer une image haut de gamme
  • Générer des réservations exclusivement via une plateforme web
  • Fédérer une communauté qualifiée et active
  • Vendre des billets pour chaque soirée

Ce que nous avons pensé

La tendance allant vers la virtualisation des rencontres et le fleurissement des soirées célibataires de type speed-dating, soirées pâtes et autres événements « select » , nous avons intégré la notion de différenciation au cœur de notre réflexion et de nos actions. Cela s’est notamment traduit par le changement du nom « Les Nuits de l’Ambassadrice » en « l’Ambassadrice ». Plus court, moins limitant et interpellant. Celui-ci permet également de créer diverses ambassadrices (réelles) de la marque dans différentes villes de France. Nous avons également opté pour la création d’une plateforme de billetterie originale, entre site Web et blog renseignant les célibataires sur les bons plans de leur cité (l’Ambassadrice se développe actuellement à Strasbourg, Lyon et bientôt Paris).

Enfin, nous nous sommes tournés vers une stratégie de community management privilégiant le dialogue féminin. Les filles pouvant être plus difficiles à convaincre. Et assurant surtout la présence des garçons !

Mise en place des dispositifs

Plateforme Web

  • Le site de l’Ambassadrice est en fait un blog amélioré, original et équipé de modules e-commerce, qui permet à chaque célibataire de soumettre son inscription puis de se procurer un billet pour les soirées.
  • Le site est étroitement lié aux outils Facebook et complète la stratégie de community management avec sa partie blog. Chaque actualité de l’Ambassadrice ou du célibat à Strasbourg est relayée via cet outil et les membres qui souhaitent échanger peuvent le faire via Facebook.
  • Le site est aussi le seul accès possible à la billetterie, afin de mutualiser tous les efforts sur un même support.
  • Un espace privé est mis en place pour chaque inscrit. En plus d’un accès à la billetterie, des articles supplémentaires, une rubrique coaching pour célibataires, ainsi que les dernières actualités sur les soirées à venir y figurent.

Facebook

  • Nous avons créé une page Facebook l’Ambassadrice. Elle incite les internautes à se diriger vers le site et à s’y inscrire, en relayant chaque événement et en installant une relation de confiance avec les célibataires.
  • Le profil Facebook de Sandra, l’Ambassadrice strasbourgeoise, est lié à cette page.
  • Pour chaque événement (soirée de l’Ambassadrice, présentation privée, vente éphémère, etc.), un événement Facebook est crée et relayé. En guise d’appui, l’Ambassadrice s’adresse personnellement à une shortlist d’amis Facebook qu’elle a sélectionnés et qui souhaitent porter les valeurs de la marque.
  • Nous chattons directement avec chaque invité des événements et parlons de leurs attentes. Cela permet à l’Ambassadrice d’affiner la thématique de ses soirées et d’accueillir les célibataires dans des conditions ad hoc.

Événements

  • Lors de chaque événement, nous créons une campagne de publicité Web et la diffusons massivement sur les supports de communication web (blogs et pages Facebook partenaires) de la ville concernée.

Premiers résultats

    • À ce jour, le concept de l’Ambassadrice s’étend pour le bassin de population strasbourgeois uniquement et attaque son lancement lyonnais.
    • La première soirée de l’Ambassadrice a compté une trentaine de participants. À noter que de manière générale, les femmes ont répondu plus promptement à l’invitation par la positive (ce qui nous incite à réfléchir au ton à utiliser pour la suite).
    • Lancée au mois de décembre, la page Facebook de l’Ambassadrice compte à l’heure actuelle une communauté de 400 fans sélectionnés et qualifiés.
    • Sandra, l’actuelle Ambassadrice strasbourgeoise génère une véritable communauté féminine de célibataires

Analyse des performances :

Comme pour toutes les stratégies que nous suivons, nous analysons ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. S’agissant d’un nouveau concept de soirée et d’un nouveau marché l’analyse des sources de trafic générant du business est essentielle.

  • Définition des objectifs : plusieurs objectifs ont été créés : contact, achat, inscription à la newsletter…
  • Le suivi des objectifs et des sources de trafic permettant de générer les objectifs nous a permis de voir la pertinence du positionnement sur Facebook et notamment l’utilisation des Facebook Ads.

 Prochaine édition le 15 avril. Toutes les infos ici.

Top

1 Commentaire

  1. Mathilde dit :

    Intéressant comme concept. Je connaissais pas du tout étant une habitante de Paris et d’après l’article ce n’est pas encore arrivé à la capitale. Toutefois, j’ai l’impression que cela ressemble un peu aux soirées Meetic. Plusieurs personnes dans un endroit. A par que l’Ambassadrice réunit des personnes dans un lieu « select » si j’ai bien compris. C’est dommage d’avoir un trop grand nombre de personne. Au final on loupe des gens c’est dommage. A voir.

    Dans le même style, je suis tombé sur Meetserious, un site de rencontre qui fait se rencontrer 3 filles et 3 garçons dans un restaurant. J’accroche un peu plus par rapport aux critiques énoncés avant. C’est le début également pour eux donc, a voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *