12
Mar

Comment mettre en place un processus de veille efficace ?

A l’agence, tout le monde est rompu à la veille : chacun a ses outils privilégiés et les utilise quotidiennement. Mais (il y a toujours un mais) cette veille permanente est loin d’être suffisante. Pour que la veille soit efficace, encore faut-il s’en servir efficacement !

Veille et veille efficace : quelles différences ? 

La veille consiste à récolter de l’information utile. Les outils du Web sont nombreux pour automatiser cette tâche quotidienne (et parfois rébarbative) : flux RSS, alertes, agrégateurs (Google Reader, Netvibes…) et curateurs (Scoop.it, Pearltrees…) permettent de s’informer sur les sujets qui nous (pré)occupent.

La veille efficace a pour objectif d’aller plus loin dans le processus de veille, de lui donner un véritable sens. Garder précieusement des articles et les lire de temps en temps n’a pas grand intérêt, nous sommes d’accord. Utiliser cette veille afin de repérer des pistes d’améliorations et de développement pour l’entreprise en a un peu plus !

Un processus en  4  étapes

  1. Collecter : la première étape, nous en avons déjà parlé, consiste à collecter l’information. Next !
  2. Trier : même avec l’utilisation d’outils adaptés, la collecte d’informations est vaste et variée. Seules les informations les plus pertinentes et en rapport avec l’activité de l’entreprise doivent être conservées. Le tri est d’une grande importance car il permet de concentrer ses efforts d’analyse sur les sujets les plus pertinents. Time is money !
  3. Analyser : les idées retenues doivent être analysées afin de mettre en évidence leur potentiel pour l’entreprise. « Comment utiliser (monétiser ?) cette piste ? » Le challenge est là !
  4. Utiliser : définir des axes d’amélioration est une chose, les mettre en place en est une autre… Une fois les pistes réellement développées, vous pourrez dire que votre veille a été efficace !

Le processus n’est bien sûr pas figé : certaines de ces étapes peuvent réapparaître en cours de route (les coquines !). Votre analyse peut par exemple vous amener à reconsidérer l’utilité d’une de vos pistes, en fonction de vos objectifs.

Organiser la veille collective

Parce que la mise en commun d’idées permet toujours d’aller plus loin, et en raison de la complémentarité des métiers du Web, nous travaillons la veille de manière collective à l’agence. Nos réunions de veille mensuelles nous permettent d’impliquer tous nos talents, pour faire émerger des idées riches, les analyser, et les utiliser :

  1. Chacun présente un sujet propre à sa spécialité (SEO, Community Management, Webdesign etc.)
  2. Le débat est ouvert, l’échange fait naître des propositions de projets.
  3. Nous étudions la faisabilité, les contraintes économiques et la rentabilité des actions proposées.
  4. Nous définissons les futures actions et remplissons notre carnet de veille, qui nous permet de suivre l’avancement des projets !

Pour illustrer tout ça, Ben vous parlera demain de sa dernière trouvaille dans un article… Stay tuned !

Et vous, comment organisez-vous votre veille ?

Avez-vous mis en place un processus de veille au sein de votre entreprise ? Avez-vous opté pour la veille collective ? Nous attendons vos avis et retours d’expérience par commentaires, vos échanges nous intéressent !

Top

0 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *