19
Mai

Avocode fait le pont… entre designers et développeurs

Développée par les créateurs de CSSHat et les fondateurs de l’agence Source, l’application Avocode n’a pas manqué de faire du bruit ces dernières semaines. Sa vocation ? Permettre aux développeurs de se passer de Photoshop, mais pas seulement. Cette application Web est un vrai bijou et possède le potentiel pour devenir un outil professionnel indispensable.

Avocode, c’est quoi ?

Avant tout, ce progiciel sera disponible sur toutes les plateformes (Windows, Mac OS, Linux…) grâce à sa nature « d’application Web ». Il permettra, entre autres, de visualiser et d’inspecter (calque par calque) un fichier PSD, rendant ainsi Photoshop presque obsolète pour les développeurs et les intégrateurs Web.

Mais la puissance de cette application ne s’arrête pas là : en fait, celle-ci possède de nombreux avantages, pour les développeurs comme pour les designers.

Pour les développeurs

Si vous êtes un développeur ou un intégrateur, vous avez peut-être déjà entendu parler de CSSHat, un plugin pour Photoshop qui permettait de récupérer du code CSS directement depuis un calque. Comme Avocode a été développé par la même équipe que celle qui a créé CSSHat, il a été décidé de réutiliser cette fonctionnalité. Concrètement, quand l’utilisateur inspecte un calque, il aura le choix d’exporter le style de ce calque non seulement au format CSS, mais également aux formats des préprocesseurs modernes SASS, LESS et Stylus.

Outre son aspect pratique pour le code, l’application permet également, en un clic, d’obtenir toutes les caractéristiques d’un élément (taille, couleur, taille et typo pour du texte…), mais aussi d’exporter une image au format voulu (même SVG !) soit sur votre ordinateur, soit sur un serveur distant préconfiguré, et finalement il s’adapte aux techniques d’aujourd’hui en proposant l’export d’icônes en iconfont ou en images sprites.

Pour les designers

Même si l’outil a l’air génial, il faut rappeler que ce n’est pas un outil de design. S’il permet de remplacer Photoshop pour les développeurs, il ne le remplacera sûrement pas pour les designers, puisqu’il ne permet que l’inspection des éléments d’un PSD. En revanche, il permet de faciliter le partage de PSD avec le(s) développeur(s). Avant, tout se partageait via une solution cloud (comme Dropbox, par exemple) ou via e-mail. Ce qu’Avocode propose, c’est également une solution de cloud grâce à un plugin Photoshop. La différence ? Ce plugin vous permettra d’éviter d’avoir à mettre en ligne un fichier trop lourd, puisqu’il sauvegardera les changements que vous effectuez en direct.

Ce système de cloud a un autre avantage, et pour les agences c’est probablement le meilleur : il comporte un système de versioning. Le designer pourra alors décider de créer une « version » différente à tout moment, permettant ainsi de garder une trace des changements mais aussi de conserver une sauvegarde des versions antérieures.

Le mot de la fin

Pour résumer, Avocode est un outil très prometteur destiné principalement aux développeurs et, à première vue, il ne semble pas avoir de réels inconvénients. Cependant, pour en être certain, il faudra encore un peu patienter : l’outil est actuellement en bêta fermée, et devrait passer en bêta publique cet été. Nous savons d’ores et déjà qu’il ne sera pas gratuit une fois sorti : un abonnement mensuel sera imposé.

Nous vous conseillons d’aller vous inscrire à la bêta fermée en vous rendant sur le site d’Avocode.

Dans tous les cas, on l’essaiera !

Et vous ? Allez-vous vous servir de cet outil ? Peut-être vous servez-vous d’autres tools similaires ? Faites-nous en part !

Top

0 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *