02
Juin

Segmenter son audience dans Google Analytics

Cette semaine, examinons l’un des aspects de Google Analytics : la segmentation de contenu. Que l’on soit sous l’ancien code dit “classique” ou “universal”, au-delà du simple tracking de pages vues ou de visiteurs, il est possible de catégoriser des sections d’un site Web afin d’avoir une lecture plus fine de ces données. Code classique ou universel, le principe reste le même, mais l’intégration est différente. Essayons d’y voir plus clair.

Sous GATC (Google Analytics Tracking Code) classique

Tout d’abord, que se cache-t-il derrière ce jargon de personnalisation ? A quoi cela sert-il ? Rappelons que l’usage de “variables personnalisées” assurent une fonctionnalité de catégorisation de contenus pour un site. Pour un blog par exemple, je souhaite connaître les visites faites par année de publication, par mois. En effet, sur le blog, aucune catégorisation n’est faite en ce sens, donc je n’ai pas moyen de le traquer par les urls, ou les menus de navigation.

lecture-variable-perso-dans-ga

Pour avoir ce résultat, je vais devoir poser un bout de code sur chacune des pages classées par année (2011, 2012 etc..) : extrait de la syntaxe

  • modèle : _setCustomVar(index, name, value, opt_scope)

  • Soit -> Insertion : _gaq.push [‘_setCustomVar’,4,’annee’,’2013′,3].

Il suffit d’ailleurs de faire un clic droit sur la page consultée, et recherche cette ligne de code, lisible en clair !

lecture-code-source-variable-perso

Si ce codage peut paraître long, un développeur sera capable d’intégrer automatiquement par un script qui va pousser dans chacune des pages, ces “customs vars” (comme on les nomme en anglais), ou alors, plus simple, utiliser un plugin, prêt à l’emploi, qui génère cette variable personnalisée “année”. : extrait du plugin Yoast Google Analytics pour WP

<code>

if ( $this->options[‘cv_year’] ) { $push[] = « ‘_setCustomVar’,$customvarslot,’year’,' » . get_the_time( ‘Y’ ) . « ‘,3 »;$customvarslot++;}</code>

Avec Google Analytics Universal

Sans rentrer dans le développement pur d’une installation personnalisée, voici la méthode à utiliser. La différence entre la méthode classique et l’universelle, réside dans 2 aspects :

la déclaration dans l’interface de Google Analytics (alors qu’en classique, rien à faire de ce côté là, uniquement l’ajout de code est nécessaire dans la page) et la récupération du “snippet”. Cette manipulation se fait au niveau de la propriété dans la partie “admin” de GA :

declaration-dimension-personnaliseesee.jpg

La Valeur de la dimension personnalisée à renseigner pour taguer l’année sera :

  • Modèle :ga(‘set’, ‘dimension1’, dimensionValue);

  • Soit -> Insertion : ga(‘set’, ‘dimension1’, ‘2013’);

La lecture des rapports se fait toujours au même endroit. Le nombre des variables passe à 20 au total, au lieu de 5 dans le système classique. Plus d’informations en suivant ce lien.

Et vous, fonctionnez-vous plutôt sous le code « classique » ou « universal » ? Quelles nouvelles possibilités cette segmentation vous offre-t-elle ?

Top

0 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *