28
Mai

Google Maps : un outil plus si gratuit

Personne ne l’avait vu venir, et pourtant : le géant Google a encore frappé. C’est début mai 2018 que la nouvelle est tombée : Google Maps va devenir payant. Le service de géolocalisation lancé en 2005 par la firme de Mountain View va bientôt modifier son offre, au grand dam des développeurs du monde entier. Explications.

Un service payant … mais pas pour tous

Afin d’éviter tout mouvement de panique, laissez-nous vous rassurer : vous pourrez toujours utiliser Google Maps sur votre téléphone et votre ordinateur sans avoir à débourser un centime. En effet, cette nouvelle offre ne change rien pour l’utilisateur lambda qui se sert de Google Maps pour ses déplacements quotidiens. Elle ne concerne que les développeurs et éditeurs utilisant l’API Google Maps sur leur site ou dans leur application mobile afin d’aider les utilisateurs à les localiser en affichant une carte Google Maps sur la page. Ce système fonctionne sous forme d’appels javascript envoyé à Google.

Alors que les entreprises bénéficiaient jusqu’alors d’un forfait gratuit de 25 000 appels par jour, cette offre va être revue au rabais et passer à 28 000 appels offerts … par mois ! Une évolution qui est loin de faire plaisir aux développeurs du monde entier, en particulier compte tenu du délai très court imposé par le géant américain. Alors que l’annonce tombait début mai 2018, Google prévoit la mise en place de sa nouvelle politique pour le 11 juin prochain ! Autant dire que les éditeurs n’ont que peu de temps pour se retourner et mettre à jour leur site.

Chaque appel supplémentaire sera facturé, à raison de 7 dollars pour 1000 appels. Google offre cependant 200 dollars par mois à chaque éditeur, un moyen détourné de conserver ses utilisateurs. Les entreprises devront fournir leurs coordonnées bancaires, même si elles ne dépassent pas leur forfait, ce qui n’était pas le cas précédemment. L’addition risque d’être salée pour les sites générant un grand nombre d’appels. Les entreprises souhaitant utiliser l’API devront également s’inscrire sur une toute nouvelle interface nommée Google Platform.

Quels changements pour votre entreprise ?

Il est à prévoir que, suite à la mise à jour de Google Maps le 11 juin prochain, de nombreuses cartes seront marquées indisponibles sur un grand nombre de sites et d’applications à travers le monde. En dehors des entreprises ne s’y étant pas pris à temps, il y aura également de nombreuses sociétés ayant fait appel à un prestataire externe pour la réalisation de leur site et pour qui il risque d’être très contraignant de mettre à jour leur outil.

Afin de ne pas être pris de court et d’assurer un service de qualité aux internautes visitant votre site, voici les options qui s’offrent à vous :

Payer Google Maps : c’est la plus évidente, et la moins contraignante puisqu’elle ne nécessitera pas de changements majeurs sur votre site ou votre application
Changer de solution de localisation : cette option risque de vous prendre du temps mais pourrait se révéler plus rentable sur le long terme, en particulier si vous risquez de dépasser régulièrement votre forfait de 200 dollars offert
Développer un outil interne : clairement, ça risque de vous coûter beaucoup de temps et d’argent, ce qui n’est pas forcément le but
Ne rien faire : une solution moins contraignante, mais qui risque de dégrader l’expérience utilisateur sur votre site ou votre application mobile.

Pensez à évaluer le nombre d’appels javascript émis par votre site ou votre application à Google Maps pour avoir une idée du montant final. Selon les résultats, il vous sera plus facile de décider si un changement de solution de géolocalisation s’impose, ou si finalement les 200 dollars offerts par mois vous suffiront. N’hésitez pas à vous tourner vers votre prestataire web pour lui demander conseil et réaliser au plus vite les changements nécessaires.

Mise à jour : Google a finalement décidé d’accorder un délai supplémentaire aux sites souhaitant continuer à utiliser sa solution. Vous avez ainsi jusqu’au 16 juillet pour utiliser gratuitement Google Maps.

Top

0 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *