27
Mai

Less is More : l’évolution des tendances dans le design

Le 25 avril dernier se tenait une nouvelle édition du Créalunch, notre pause déjeuner créative et mensuelle qui met en avant les dernières tendances en matière de design. Une rencontre placée sous le signe de l’échange autour de thématiques diverses liées au monde du marketing et de la création. Nous y avons parlé cette fois-ci de simplification de l’identité visuelle.

La tendance de la simplification à l’ère de la surconsommation

En observant les dernières tendances en matière de design, un constat s’impose : l’heure est à la simplification. En effet, de nombreuses marques influentes ont récemment revu leur logo et opéré un redesign complet de leur identité visuelle. C’est ainsi que des marques comme Yves Saint Laurent, Balenciaga ou encore Kronenbourg ont complètement redéfini leur identité graphique vers un style plus simple et plus épuré.

L’artiste designer Mehmet Gozetlik s’est inspiré de cette nouvelle tendance du minimalisme en re-définissant le packaging de nombreux produits très connus tels que Nutella, Durex et Red Bull pour son projet “Effet minimaliste dans un marché maximaliste”.

Les sites ne sont pas en reste. De nombreux acteurs influents du web ont ainsi changé leurs interfaces au fil des années, vers un style toujours plus sobre. C’est notamment le cas de géants comme Google, Amazon mais aussi Apple et Youtube. Dans un monde interconnecté où l’internaute est sans cesse sollicité, les interfaces, elles, tendent vers la simplification et l’épuration du paysage visuel.

Bien que de nombreuses marques aient adopté cette tendance dans les dernières années, on peut se poser la question de sa pertinence pour certains acteurs à l’identité forte qui opère parfois un changement si radical qu’il s’avère maladroit.

Quand la simplification fonctionne…ou pas

Adoptée par le plus grand nombre, cette tendance en perd parfois de sa pertinence. L’exemple ci-dessous le démontre : le paysage visuel s’homogénéise. Les logos finissent par tous se ressembler, la typographie est similaire, la couleur est la même, en bref, ces marques finissent par ne plus avoir d’identité propre.

 

Source : @Graphéine

L’exemple le plus parlant est celui de la marque Gap qui, en 2010, décidait de revoir entièrement son logo pour le rendre plus moderne. Au placard le grand carré bleu marine, le nouveau venu s’avérait plus minimaliste, avec une typographie modifiée et un fond plus neutre.

Les réactions furent tellement vives chez les fans de la marque de vêtements que Gap fit rapidement marche arrière pour revenir à son logo historique. Les fans n’avaient tout simplement pas apprécié qu’on leur retire ce carré bleu marine qui fait partie intégrante de l’identité de Gap.

logo Gap
 

Du côté des simplifications réussies, on peut citer le fabricant de bières Kronenbourg qui a adopté un logo plus simple et plus minimaliste tout en gardant les éléments constitutifs de l’ancien logo. De quoi garder l’esprit de la marque tout en modernisant son image.

Vous cherchez une agence compétence et expérimentée pour réaliser votre futur logo ? Contactez-nous ! 

Top

0 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *